© Yannick Derennes
Les bateaux de l'association Treizour

Les amis du Port-musée

Les bateaux de l'association Treizour

Treizour c’est le passeur en breton. Celui qui va relier deux rives. Une personne importante qui fait le lien. L’association Treizour est un passeur de mémoire. Le lien entre ce qui disparait peu à peu et le présent.

Cette association, qui vient de fêter ses 40 ans, regroupe des personnes qui veulent faire vivre le patrimoine maritime. Elle est à l’origine de la collection de bateaux du Port-musée.

Les bénévoles sont également charpentiers de marine pendant leur temps libre. En effet, ils viennent de se lancer dans la construction d’un nouveau bateau. Deux charpentiers professionnels les conseillent dans cette aventure.

Le Telenn Mor

Le Telenn Mor

En 1979, les bénévoles décident de se lancer dans une grande aventure : la construction d’une réplique d’une chaloupe sardinière. Ce bateau emblématique du port de Douarnenez qui était utilisé par les pêcheurs pour aller pêcher la sardine. C’est un projet unique en France. Problème : il n’existe aucun plan. Grâce à une recherche minutieuse d’informations (témoignages, photos, ex-voto, demie-coque…), le rêve de ces passionnées se dessine sur le papier. Le Telenn Mor  (harpe de mer en français) est mis à l’eau le 14 mai 1983.

Lire la page sur le Telenn Mor

Les yôles

Les yôles sont des embarcations fines et assez rapides. Elles servaient au transport d’une personne. A bord, en plus de cette personne, il y avait 10 rameurs, 1 brigadier et un chef de bord.

Treizour navigue avec 3 yoles : deux de Bantry (dont il reste 80 exemplaires) et une de Ness.

L’association est propriétaire de 2 d’entre elles : Volonté et An Alarc’h.

 

Amitié

Amitié est une yôle de Brantry construite aux États-Unis par l’entrepreneur Lance Lee, au début des années 80. Il a offert Amitié à la France. En 1988, l’association douarneniste prend en gestion le bateau.

Volonté

Volonté, yôle de Brantry est construite en août 1998 par les charpentiers de l’Enfer. Lebateau est efficace et rapide avec ses 10 avirons.

An alarc’h, le signe

Yôle venant des îles Shetland, l’embarcation est montée à clin, c’est-à-dire que chaque bordage se chevauche un peu comme les ardoises d’un toit. Elle possède une voile.

Le D21

Contrairement au reste de la flotte de l’association, le D21 n’est pas une yole comme ses grandes soeurs mais un petit canot.

Il doit pour être manœuvrable par six jeunes encadrés d’un adulte, ou par deux à trois adultes. L’architecte naval François Vivier. Largement inspirés du Petit Bazile, ces plans promettent un canot d’un déplacement d’environ 2,7 tonnes, pour une longueur de 7 mètres, une largeur de 2,52 mètres, et un tirant d’eau de 0,98 mètre.

De son modèle, il a également la voilure : misaine et taille-vent

Le chantier est ouvert les vendredi et samedi.

Boulevard du général De Gaulle

Port Rhu

29100 Douarnenez