L'église Notre‑Dame du Juch
  • Histoire de Douarnenez

Église Notre‑Dame du Juch

L’église de cet ancien bourg féodal est dédiée à la fois à saint Maudez et à Notre-Dame-de-Toutes-Grâces. Sa construction s’étale sur plusieurs siècles : le porche sud date du XVIe siècle tandis que le chevet est noté de 1668.

Elle tient son prestige de sa proximité avec le château des barons du Juch dont on retrouve leur écusson (le lion) sur l’église. Les terres des barons du Juch, s’étendaient de la pointe du Raz à Trégourez (Nord-Est de Quimper). Le baron Hervé du Juch est connu pour être parti en Croisade, menant les troupes bretonnes aux côtés de Pierre Mauclerc, Duc de Bretagne.

Les vitraux

Près du porche, le vitrail de 1884 figure curieusement un Clovis en armure, représentation non commune. La maîtresse-vitre, représentant la Passion, semble disparate. Ceci peut s’expliquer par le fait qu’à l’origine le chevet qu’elle occupait était plat. Il a été modifié pour en faire un chevet à pans coupés. Le vitrail a été recomposé suivant l’espace réduit qui lui restait.

Deux niches à volets du XVIe siècle abritent l’ange Gabriel et la Vierge, et mettent en scène l’Annonciation. Sur les volets les scènes de vie de la Vierge et des premières années de la vie de Jésus.

Au cours du XXe siècle, le « Diable », objet de toutes les curiosités, faisait venir les marins de Douarnenez au Juch. Ils déposaient dans un geste superstitieux, leurs mégots et vieilles chiques entre ses mâchoires. Cet ensemble sculpté du XVIIe siècle représente saint Michel terrassant le démon sous la forme d’un semi-homme cornu.

Découvrez nos autres

églises et chapelles