La Chapelle Sainte‑Hélène à Douarnenez
  • Histoire de Douarnenez

Chapelle Sainte‑Hélène

La chapelle Sainte-Hélène a été reconstruite en 1755 dans un style néo-classique, à partir d’un réemploi de pierres plus anciennes datant de la première édification vers 1480. Parée de pierres de taille, granit et de micaschiste provenant de la carrière du Port Rhu, son plan est inhabituellement orienté Nord-Sud et présente un dénivelé important.

Sainte-Hélène

La chapelle est dédiée à Sainte-Hélène, mère de l’empereur romain Constantin qui a reconnu officiellement la religion chrétienne en 313. Elle aurait rapporté des reliques de la croix du Christ. Près du chœur, la statue en bois polychrome du XVIIe siècle la représentant est l’œuvre d’un ébéniste de la Marine de Brest.

Autres statues inscrites au titre des Monuments historiques : Sainte-Anne, Saint-Philibert, Notre-Dame de Bonne Nouvelle, Christ en croix.

Les marins, les travailleurs d’usine et les commerçants venaient tôt le matin, prier dans cette chapelle du port du Rosmeur. Malheureusement, au XIXe siècle, elle devient trop petite pour la population nombreuse à y venir. La chapelle est inscrite aux Monuments historiques depuis 2012.

Statue du Santig Du : le petit saint noir ou Yannick né à Saint-Vougay dans le Nord Finistère en 1280. Nommé moine, il a consacré sa vie aux pauvres, lors des périodes de guerre, de famine ou de peste. Les fidèles déposaient du pain au pied de la statue, ce qui est le cas à la cathédrale de Quimper, alors qu’à Sainte-Hélène, il est invoqué pour retrouver, souvent avec succès, des objets perdus.

Les visites se font sur rendez-vous, du lundi au samedi hors jours fériés, contact par téléphone.

Les Amis de Sainte-Hélène

06 80 87 85 55

Découvrez nos autres

églises et chapelles